La Roca Team à un match de la saison blanche et sèche… 

MONACO 87-100 SIG

Il fait pas bon de jouer à domicile en ce début de playoffs. Les quatre leaders de ProA se sont tous inclinés à domicile. Si ce n’est pas un drame en soi, même si ces séries en 2 matchs gagnants sont ultra-piégeuses, il n’en reste pas moins qu’au delà du résultat, c’est la forme qui dérange au pied du Rocher. Zéro envie, zéro fierté, zéro honneur, et zéro respect des supporters… Probablement le pire match de la saison, au pire des moments possibles…

Avec un Mike James étrangement en tribune (choix tactique ? Blessure légère ?), les monégasques commencent le match de la pire des façons : un 8-0 encaissé avec des joueurs au body language déjà suspect, un Paris Lee en mode diarrhée, et un jeu offensif déjà poussé à ses limites. Il faudra la mise en chauffe de Diallo, et l’arrivée sur le parquet de Westerman et de Fall-Faye pour que les Monégasques proposent autre chose, et reviennent à égalité au gong.
Surfant sur ce momentum, les hommes de Sasa vont prendre un peu d’avance. Malheureusement, les joueurs ayant envie ce soir se comptent sur les doigts d’une main de tortue ninja, et du coup, dès qu’ils sont sur le banc, Strasbourg revient, Strasbourg nous marche dessus, et Strasbourg est logiquement devant à la mi-temps, sans proposer rien de plus extraordinaire que de l’envie et de l’application.
Le retour des vestiaires ne change rien. Aucun ajustement tactique n’est proposé aux schémas adverses pourtant simples. On est incapable de fixer le jeu à l’intérieur pour renverser sur shoot ouvert en profitant des prises à deux. On est incapable de faire autre chose que les regarder exécuter leurs systèmes et jouer à la baballe en attendant le miracle en attaque. La SIG prend le large, là encore logiquement. On y croit 3 min quand la révolte Léo – Fall Faye – Diallo – Yak permet aux monégasques de revenir à -5. Mais Sasa tue le game en remettant Lee (-28 au +/-) et Thomas (-19 au +/-) en jeu dans le money time.
Presque en se laissant faire, Roca Team prend 100 points dans la truffe, et se trouve à 40 min très compliqués d’une saison blanche et sèche…

A retenir :

Rien, que dalle, si ce n’est peut être l’idée persistante qu’avec un peu plus de joueurs français, on ne serait pas confronté à cette vague de départ en vacances américaines qui va encore nous priver d’un titre de champions une saison de plus…

Top / Flops :

💚 Léo Westerman : s’il y a un joueur qui sait l’importance du titre de champion de France, c’est lui. Il a tenté de montrer la voie, renversant la vapeur à chaque fois qu’il était sur le parquet… Malheureusement, il a moins joué que son binôme, qui cassait tout dès qu’il rentrait… Mention aussi à Fall-Faye, et à Yakuba dont la rentrée a été synonyme d’espoir, et la sortie en QT4 a sifflé la certitude de la défaite.

💚 Alpha Diallo : le seul US à jouer avec du cœur et de l’envie. Il nous a portés tant qu’il a pu, malheureusement, il a été court sur la fin, normal quand on n’a pas joué depuis 3 semaines. S’il y a un espoir dans cette série, il passe par Alpha.

🛑 Princess Bacon : en l’absence de Mike James, ça devait être lui notre leader offensif. Mais ça commence à se voir que c’est un joueur NBA habitué aux franchises moisies : le mec ne sait absolument pas ce que c’est de jouer à partir de mi-avril, et il a complètement disparu de la circulation. 20 min de jeu, 2 points, horribles… Mention spéciale à Paris Lee, qui veut quitter le Rocher pour avoir plus de responsabilités, et qui ce soir, est clairement responsable de nous avoir coulés par le fond…

La suite :

Samedi, 15 h 15, second match de la série, et peut-être le dernier de la saison…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s