Roca Team 2021-2022 : saison historique, effectif historique

Chers amis supporter de la Roca Team, s’il y a un conseil à vous donner pour jeudi soir avant d’entrer à nouveau dans la salle Gaston Médecin : MOUILLEZ VOUS LA NUQUE !

Car jeudi, en entrant dans la salle Gaston Médecin, vous allez trouver une salle qui a pris + 40% en nombre de places (essentiellement sur les coursives en haut). Vous allez entendre l’hymne de l’Euroleague, une première dans l’histoire du basket en Principauté. Vous allez découvrir un effectif jamais vu à Monaco, et probablement dans le championnat de France. Vous allez enfin voir jouer Monaco bien différemment que sous l’ère Sassa par exemple, on a de vrai organisateurs, on a des purs shooteurs, on a de la puissance, du touché, et quelques pétards ambulants que toute l’Europe nous envie déjà…

Avec 15 joueurs, une petite revue d’effectif s’impose, histoire de bien comprendre de quoi on parle.

9# Léo Westerman (capitaine)

Fiche technique :

  • Poste 1 : meneur de jeu
  • Taille : 1,98 m
  • Date de naissance : 24/07/1992
  • Nationalité : Français

En deux-deux :

Là encore il va bien falloir se mouiller la nuque… Après avoir eu du Zack Wright, du Dee Bost, du Norris Cole, à savoir des meneurs scoreurs qui mangent sacrément la gonfle, nous voici avec Léo Westermann, meneur d’un profil complètement différent : c’est un organisateur, un vrai, avec une vrai expérience Euroligue. Le chef d’orchestre en quelque sorte, vu les pistoleros qu’il a autour de lui.

5# Paris Lee

Fiche technique :

  • Poste 1 : Meneur de jeu 
  • Taille : 1,83 m
  • Date de naissance : 20/04/1995 
  • Nationalité : Américain

En deux-deux :

Meneur de jeu au profil plus « habituel » pour les aficionados des travées de Gaston Médecin, l’américain capable de scorer, il n’en reste pas moins que c’est le meilleur passeur décisif du championnat l’an dernier, et que son rôle premier sera d’approvisionner en caviar les gâchettes à ses cotés. Et de prendre feu si le besoin s’en fait sentir.

3# Rudy Demahis-Ballou

Fiche technique :

  • Poste 1 : Meneur de jeu
  • Taille : 1,87 m
  • Date de naissance : 26/02/2002
  • Nationalité : Français

En deux-deux :

L’histoire de Rudy, c’est celle d’un jeune qui est venu pour apprendre, et qui a fini la saison titulaire, collé aux basques du meilleur attaquant adverse. Humble et discret, il a prouvé cet été avec les jeunes qu’il pouvait prendre des shoots « A la Dee Bost ». Cela dit, cette année, on lui demande juste de faire pareil que l’an dernier, et ça sera déjà très bien.

55# Mike James

Fiche technique :

  • Poste 1-2 : Meneur de jeu / arrière
  • Taille : 1,85m
  • Date de naissance : 18/08/1990
  • Nationalité : Américain

En deux-deux :

Le plus gros salaire de l’histoire de ProA. Le meilleur marqueur de la saison passée en Euroligue. Un joueur qui se fritte régulièrement avec ses coachs. Voilà les trois qualificatifs que l’on a lu le plus souvent sur les réseaux depuis sa signature. Un profil type Norris Cole, meneur scoreur pouvant jouer arrière, mais en plus vif, en plus explosif… Ce qui est sur, c’est que sa venue est juste incroyable !

32# Rob Gray

Fiche technique :

  • Poste 2 : Arrière
  • Taille : 1,85m
  • Date de naissance : 03/04/1994
  • Nationalité : Américain

En deux-deux :

Avec toutes ces recrues, on en oublierai presque que le MVP de la dernière finale d’Eurocup fut le premier à signer pour cette nouvelle saison. Rob Gray, dont la seule présence a retournée la saison monégasque, est désormais une gâchette parmi tant d’autre. Mais son profil atypique de scoreur solo sera toujours précieux en vue de la double saison qui nous attend.

33# Danilo Andjusic

Fiche technique :

  • Poste 2-3 : Arrière-Ailier
  • Taille : 1,95m
  • Date de naissance : 22/04/1991 
  • Nationalité : Serbe

En deux-deux :

Preuve que le recrutement monégasque est dantesque, on empile le meilleur passeur de Jeep Elite (Lee), le meilleur marqueur d’Euroligue (James), et le meilleur marqueur de Jeep Elite (Andjusic). Capable de scorer beaucoup, contre à peu prés n’importe qui, le serbe est un artilleur de choix dans la très large rotation de Mitrovic, et dans un style différent de ce que proposent les James et autre Gray.

24# Yakuba Ouattara

Fiche technique :

  • Poste 2-3 : Arrière-Ailier
  • Taille : 1,90 m
  • Date de naissance : 24/01/1992 
  • Nationalité : Français

En deux-deux :

Second come-back du Yak en Principauté, et c’est pas peu dire que son retour en rouge et blanc fait extrèmement plaisir. Yakuba, c’est le joueur qui a porté le plus souvent le maillot rouge et blanc depuis le retour dans l’élite. Shooteur, dunkeur, défenseur, il est comme un poisson dans l’eau dans le système Mitrovic, avec une place prépondérante dans la rotation, à l’arrière, comme à l’aile.

35# Armel Traoré

Fiche technique :

  • Poste 3 : Ailier
  • Taille : 2,02 m
  • Date de naissance : 23/01/2003
  • Nationalité : Français

En deux-deux :

Encore un petit jeune venu pour se faire les dents en se frottant avec ce qu’il y a de mieux en Europe. S’il a la même mentalité que son pote de sélection Demahis, c’est une recrue de choix qui va monter en puissance au film de la saison, pour se faire sa place dans le roster, même s’il est la 15e roue d’un effectif pléthorique. Car avec Mitrovic, tout le monde a sa chance.

11# Alpha Diallo

Fiche technique :

  • Poste 3 : Ailier
  • Taille:2,01m
  • Date de naissance:  29/06/1997
  • Nationalité:  Américain

En deux-deux :

Seul vrai pur poste 3 de l’effectif (Traoré est un jeune, donc il ne compte pas trop), sa tache est importante, même s’il tournera surement avec Ouattara ou Andjusic. A ce titre, il apparait même comme le « maillon faible » de l’effectif, et beaucoup de spécialistes, et de nostalgiques de JJ O’brien, se demandent comment il va faire pour tenir la distance face aux ailiers d’Euroleague. On attend de voir s’il tient plutot du Jean-Jacques, ou du O’Brien…

12# Brock Motum

Fiche technique :

  • Poste 4 : Ailier-fort 
  • Taille : 2,08m
  • Date de naissance : 16/10/1990
  • Nationalité : Australien

En deux-deux :

Cet Australien au CV garni de pas mal de clubs huppés (Virtus Bologne, Efes Istanbul, Kaunas…) était au départ partenaire d’entrainement à Bormio, avant de signer pour jouer les doublures expérimentées au poste 4, sa connaissance du championnat (il a joué à Nanterre) et de l’Euroleague étant un plus non négligeable pour la rotation de Mitrovic.

10# Will Thomas

Fiche technique :

  • Poste 4 : Ailier-fort
  • Taille : 2,03 m
  • Date de naissance : 01/07/1986
  • Nationalité : Américain / Géorgien

En deux-deux :

On attendait plus trop de joueur à l’intérieur, et pourtant, juste avant la signature de Mike James, c’est encore du lourd qui débarque au pied du rocher. Grosse expérience européenne, il jouait au Zenith l’an dernier (et a donc fait les playoffs d’Euroleague), apporte énormément de poids dans la raquette monégasque, et son passeport « Géorgien » un peu plus de souplesse dans la rotation monégasque.

28# Ibrahima Fall-Faye

Fiche technique :

  • Poste 4-5 : Ailier-fort / Pivot
  • Taille : 2,09 m
  • Date de naissance : 10/01/1997
  • Nationalité : Sénégal

En deux-deux :

De l’explosivité à revendre, une grosse détente, de l’intensité chaque minute passée sur le parquet, et surtout, une belle marge de progression, notamment sur ses choix. Et pourtant, on voit difficilement Fall-Faye jouer autre chose que les rotations de luxe en championnat et surtout en Euroleague, tant son secteur de jeu est très très bien fourni.

20# Donatas Motiejunas

Fiche technique :

  • Poste : Ailier-fort / Pivot 
  • Taille : 2,13m
  • Date de naissance : 20/09/1990
  • Nationalité : Lituanien

En deux-deux :

Avec quelques 250 matchs NBA au compteur, dont une saison à + 12pts de moyenne, voilà qui présente plutôt bien le bonhomme. Mais c’est surtout un pivot capable de s’écarter pour punir de loin venant tout droit d’une des meilleures école de basket au monde : la Lituanie. Bref, c’est moins clinquant que Mike James, mais c’est tout aussi fort, voire même plus.

16# Jerry Boutsiele

Fiche technique :

  • Poste : Pivot
  • Taille : 2,07 m
  • Date de naissance : 16/12/1992
  • Nationalité : Français

En deux-deux :

Pour remplacer un vrai fort pivot du championnat (Lessort), la Roca Team a choisit un autre vrai fort pivot du championnat. Un peu moins tête brulée, un peu plus de shoot, un peu moins de spectacle aussi, Boutsiele est un des meilleurs au poste en ProA, coéquipier de Lessort en sélection et sa venue transpire la logique tant le fit semble parfait entre lui et les ambitions du club monégasque.

45# Donta Hall

Fiche technique :

  • Poste : Pivot 
  • Taille : 2,06 m
  • Date de naissance : 7/08/1997
  • Nationalité : Américain

En deux-deux :

La verticalité qu’il pourrait manquer à Boutsiele, on la récupère chez Hall. Sorte de mix offensif entre Lessort et Buckner, son royaume, c’est la peinture, son domaine, il est au dessus du cercle. Gros rebondeur, gros jumper, grosse intensité, le profil même du pivot dont doit rêver la nuit Mitrovic. Et en bonus, c’est encore un joueur avec un pedigree NBA.

Roca Team, Euroleague et perspective

Vous l’aurez compris, en 10 ans, on est passé d’Anthony Christophe à Léo Westerman, de Travarus Benett à Mike James, de Jason Jones à Donatas Motiejunas, de Blois ou Cognac à Barcelone ou Istanbul. Se mouiller la nuque, oui, avant d’entrer à Gaston Médecin, c’est indispensable. L’Euroleague, nos dirigeants ont pris en main la Roca Team pour ça.Uniquement pour ça. Et au diable tout le décorum, même s’il a fallu sortir l’urgence et les bouts de ficelle pour rentrer dans le cahier des charges de l’Euroleague. Au vu du recrutement cet été, on peut le dire : tout était prêt, il fallait juste y arriver.On a grincé des dents l’an dernier quand on a vu sur la même ligne Wesley Saunders et l’objectif de gagner l’Eurocup.Mais on est les rois de l’ajustement qui tue en cours de saison. Rob Gray n’est que la suite logique des arrivées en cours de saison de DJ Cooper, Dee Bost ou encore Norris Cole. Des ajustements salvateurs qui transforment le cours d’une saison.La victoire en Eurocup célébrée, le club pouvait se frotter les mains : une partie du plan était achevé. Il reste donc à activer les réseaux pour faire ce qu’il faut pour perdurer. Car au vu de la campagne d’abonnement, et de l’absence de pack pur « championnat », on a désormais la certitude que pour nos dirigeants LE championnat, LA compétition, c’est l’Euroleague. Et tout a été fait pour y rester !

Depuis 10 ans, la Roca Team marche à pas de géants. Le club monégasque avance vite, très vite. Trop vite même parfois, au gout de certains commentaires assez affligeants que l’on a pu lire sur les réseaux sociaux, suite à la signature de James notamment. Trop vite, surement, quand on sait combien les infrastructures, et toute l’organisation du club en général, est à la traine : la campagne d’abonnement est à marche forcée, avec des offres qui mettent dans l’embarra certains supporters les plus fidèles (ceux qui pour raison professionnelle ou familiale, ne peuvent venir que le weekend par exemple), la boutique officielle est toujours réservée aux seuls autochtones les soirs de match (la version en ligne est un doux rêve auquel on ne croit plus depuis longtemps), communication est toujours dans la réaction, sans plan ni vision à moyen/long terme… Bref, ce pan relationnel fans/club si important pour la fidélisation est tenu à bout de bras par quelques personnes au dévouement admirable, qui ne comptent ni leurs heures ni les bouts de ficelles employés pour donner l’illusion que c’est une affaire qui tourne… Et c’est bien triste de voir l’amateurisme de cette partie administrative, quand on sait combien nos dirigeants sont investis dans le développement du sportif. Malheureusement, tu ne peux pas prétendre être un grand club, quand tu n’es pas capable de vendre le moindre t-shirt en ligne.

Vous l’aurez compris, il va falloir se mouiller la nuque avant de rentrer à Gaston Médecin. Car sportivement, l’équipe que l’on va découvrir est à nulle autre pareille. Et cette saison va être une dinguerie comme on n’en a jamais vu en Principauté. En espérant que le club profite de cette saison en Euroleague pour voir comment sont structurés les « grands », et ainsi faire en sorte que l’organisation Roca Team soit au niveau du grand club qu’elle prétend être, et qu’elle a monté sur le parquet.

Les 10 points à retenir absolument

  1. Le championnat de ProA, c’est 34 rencontres, hors playoffs. L’Euroleague, c’est 34 rencontres, hors playoffs. Ça fait 2 championnats, en une saison.
  2. Le nombre d’étranger est illimité en Euroligue, Mitrovic aura donc le choix du roi.
  3. Le nombre d’étranger est limité à 6 en ProA (dont 4 hors UE max). Mitrovic devra donc laisser en tribune deux de ses ricains / Australien (Lee, James, Gray, Diallo, Hall, Motum). Et un joueur parmi ses « Européens » (Andjusic, Motiejunas, Thomas). Ou trois « Ricoastraliens », et garder tous ses « Européens »
  4. L’objectif de la saison en Pro A est évidemment de la gagner, vu l’armada qu’on avance.
  5. L’objectif de la saison en Euroleague est de se qualifier pour les playoffs. Car être dans les 8 permet d’obtenir le ticket pour une participation l’année suivante. Et qu’on ne s’y trompe pas : c’est ça le premier objectif du club cette saison.
  6. Cette saison notre budget serait (car nous n’avons aucun chiffre officiel) le plus gros de l’histoire de la ProA, plus élevé que celui de l’ASVEL l’an dernier (12 millions), avec en plus, le plus gros salaire de l’histoire de la ProA, celui de Mike James (plus d’un million d’Euros selon certaines sources)
  7. La diagonale, présente sur le maillot pour la première fois cette saison, est inspirée évidemment par les maillots du foot, mais est avant tout d’inspiration Princière, c’est la Princesse Grâce qui serait à l’origine de ce design mondialement reconnu.
  8. Une excellente saison à Dee Bost (Galatasaray) et une bonne rééducation à Will Yeguete ! En espérant les croiser de nouveau sur un parquet bientôt ! Par contre, à l’heure où l’on écrit, Mathias Lessort et JJ O’brien, qui avaient refusé l’offre monégasque en juillet dernier, n’ont toujours pas de club. Et on est sans nouvelle de Marcos Knight.
  9. Le numéro 6 n’a toujours pas trouvé preneur cette saison encore… Et c’est tant mieux !
  10. Chers amis supporters, jeudi, avant d’entrer à Gaston Médecin : MOUILLEZ VOUS LA NUQUE !

Photos : AS Monaco Basket, Be Basket

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s