Intersaison 2021 : un éléphant, ça se mange une bouchée à la fois…

Les semaines passent, et le tracas continue pour les supporters de la Roca Team. Pour celles et ceux qui auraient raté les chapitres précédents, toutes les équipes de Jeep Elite ont déjà bouclé, ou bouclent leur recrutement. Ces mêmes équipes ont déjà lancé leur programme d’abonnement, et diffusé les dates des matchs de reprise. Toutes, sauf une. Car à Monaco, nous avons tout juste de quoi commencer un match, avec un gamin de 18 ans sur le banc. Personne ne sait comment va se passer la pré-saison, ni quand nous allons pouvoir nous abonner. Difficile de dire que tout va bien à Monaco quand on voit un tel retard. Pourtant, cela ne semble pas inquiéter notre manager général, aperçu cette semaine sur une plage en Corse.

Mais bon en attendant la suite, voici pour résumer en deux-deux ce qui s’est passé du côté de la Roca Team :

Officiel :

  • ARRIVÉE : Et pourtant, le premier mouvement du mercato, c’est la Roca Team qui l’a fait, en faisant venir Rudy Demahis-Ballou, un jeune meneur de jeu de 18 ans. Un futur Théo Malédon ? C’est tout ce que l’on souhaite au pied du Rocher.
  • DÉPART : Elmedin Kikanovic retourne en Turquie (contrat d’un an apparement). Il n’aura joué que 2 rencontres avec Monaco. Cela faisait probablement partie du deal lors de son retour en mars. Kika-in, Kika-out, Kikanovic !
  • DÉPART : Paul Lacombe retourne à l’ASVEL. Pour porter le maillot de son enfance, pour participer à l’Euroligue, pour jouer pour Tony Parker, et ce pendant 4 ans (2 + 2)… Le joueur, et l’homme, vont laissé un trou béant dans le vestiaire.
  • DÉPART : Landing Sané a signé du côté d’Orléans (contrat d’un an +1 en option apparement). Il rejoint ses anciens potes de Levallois, dans un club où il aura un rôle nettement plus important que celui de souffre-douleur d’Obradovic.
  • DÉPART : S’en est pas vraiment un, puisqu’il était en fin de contrat. Mais Norris Cole ne sera lui non plus pas renouvelé, puisqu’il a signé en faveur de l’ASVEL (2 ans), qui se constitue une armada d’un niveau rarement vue en Jeep Elite.
  • DÉPART : Sasa Obradovic ! Celui là, on l’avait pas vu venir, mais pourtant, c’est hyper logique. La patience n’est pas son fort, et de voir qu’aucun dossier n’avançait coté recrutement, il a assuré ses arrières en rentrant à la maison.
  • ARRIVÉEZevdan Mitrovic, fraichement licencié de l’ASVEL, est donc le nouveau coach de la Roca Team. Il vient avec tout son bagage et ses assurances, mais aussi avec ses points noirs. Mais au moins, avec lui, on sait où l’on va !
  • DÉPART : Anthony Clemmons longtemps annoncé du côté de la Turquie, dans le même club qu’Elmedin Kikanovic, il signe finalement au BC Igokea en Bosnie-Herzégovine. Voilà voilà.
  • ARRIVÉE : Dee Bost a prolongé l’aventure. Dans les tuyaux depuis l’interview du manager général sur Monaco Hebdo, la situation s’est débloqué, et le meneur rempile pour une 3e saison (1 an de contrat), ce n’est pas rien.
  • DÉPART : Yakuba Ouattara n’est plus monégasque, il jouera à Séville l’an prochain (contrat de 2 ans). En immense seigneur qu’il est, il s’est fendu d’un très beau message de départ envers le club et les supporters depuis son compte Instagram.
  • ARRIVÉE : Alors lui, on ne l’a pas vu venir ! Si y’en a bien un qu’on voyait parti à 110%, c’était bien JJ O’Brien. Rien que son show à Bologne aurait dû taper dans l’oeil de clubs d’Euroligue. Et pourtant, il sera bien monégasque l’an prochain, et ça c’est cool.
  • ARRIVÉE : Enfin une recrue, une vraie ! Darral Willis débarque en provenance de Novgorod. Présenté comme une grosse marge de progression, nous espérons qu’il penche plus du coté de JJ O’Brien que du coté de Jarrod Jones…
  • ARRIVÉE : Alors qu’Andrew Albicy était encore disponible, la Roca Team a préféré tenter le pari  Marcos Knight. MVP du tournois final de Bundesligua, il est quand même auréolé d’une jolie réputation. Alors plutôt un Dru Joyce, ou un Aaron Craft ?

Rumeur & compagnie :

  • Que dalle… Rien, le vide, le néant… Enfin, le GM est en Corse hein, on peut pas tout avoir.

Ainsi, alors que nos principaux concurrents ont bouclé leur recrutement, Monaco entame doucettement le sien. Alors que nos principaux concurrents ont déjà lancé leur campagne d’abonnement, ce n’est pas prévu en principauté avant deux bonnes semaines. Bref, il reste 60 jours pour faire ce qu’on a pas fait en 2 mois, en plus de préparer la saison (stage, matchs amicaux, etc…).

Du coup, à l’heure actuelle, le roster des trois leaders de la saison passée est donc celui-là (spoiler : ça pique) :

ASVEL :

  • Meneur : Norris Cole, Antoine Diot, Matthew Strazel.
  • Arrière : Paul Lacombe, Allerik Freeman, Richard Lomatz.
  • Ailier : David Lighty, Charles Kahudi, William Howard
  • Ailier-fort : Guerschon Yabusele, Amine Noua.
  • Pivot : Moustapha Fall, Ismaël Bako, Kevarrius Hayes.
  • Coach : TJ Parker / Fred Fauthoux

JDA DIJON :

  • Meneur : David Holston, Axel Julien.
  • Arrière : Jaron Johnson
  • Ailier : Chase Simon, Charles Galliou.
  • Ailier-fort : Hans Vanwij, Abdoulaye Loum.
  • Pivot : Alexandre Chassang, Jacques Alingué.
  • Coach : Laurent Legname

AS MONACO :

  • Meneur : Dee Bost, Marcos Knight, Rudy Demahis-Ballou
  • Arrière :
  • Ailier : JJ O’Brien
  • Ailier-fort : Darral Willis
  • Pivot : Wilfried Yeguete.
  • Coach : Zvezdan Mitrovic

Source info : Be Basket 

Tentative d’analyse

C’est un fait établi : on rame complètement pour recruter. Chaque signature est annoncée en rumeur des semaines avant que cela soit conclu, preuve s’il en est que tout est compliqué. Sans compter évidemment les joueurs qui nous ont envoyé paitre, tel que Chassang, Howard ou Konaté, qui ont préféré signer ailleurs que chez nous.

Mais pourquoi ? Les raisons sont peut être d’ordre financière, ce qui donnerait corps aux rumeurs de banqueroute entendues dès la fin du confinement. Un sou étant un sou, on comprend dès lors les atermoiements… Et encore. Quand on voit comment se passe le mercato chez les autres pensionnaires de Jeep Elite, au budget nettement inférieur au notre, il se pourrait que le problème soit ailleurs.

Si on reprend en détail, les contrats signés par les joueurs qui nous ont quitté :

  • Paul Lacombe a signé pour 4 ans (2+2)
  • Ada Sané a signé pour 2 ans (1+1)
  • Norris Cole a signé pour 2 ans
  • Yakouba Ouattara a signé pour 2 ans

Que des contrats de « longue durée ». Mais si on va plus loin, regardons les signatures des joueurs qui nous ont raffutés :

  • Alexandre Chassang a re-signé pour 2 ans à Dijon
  • William Howard a signé pour 2 ans à l’ASVEL (même si la durée du contrat n’était pas le point le plus important dans la négociation)
  • Lalou Konaté a signé pour 4 ans …

Là encore, que des contrats longs. Et ça s’explique facilement : les joueurs veulent de la stabilité. C’était déjà le cas avant le COVID, mais les clubs ayant des moyens supérieurs, ils pouvaient se permettre de sur-payer les joueurs pour leur faire avaler la pilule d’une seule année de contrat. Mais comme ce n’est plus le cas désormais, et comme l’instabilité lié au COVID a rendu frileux un peu tout le monde, les joueurs préfèrent largement voir leur salaire diminuer, au profit d’une durée de contrat plus longue. Et les chiffres sont là.

Malheureusement, pendant ce temps là, le général manager de la Roca Team affiche ouvertement dans la presse que le « projet » de la Roca Team c’est de ne faire signer des joueurs pour des contrats courts… Du coup, quand tu te tires une balle dans le pied, c’est beaucoup plus compliqué de courir un marathon… surtout quand tu commences à courir  1 heure après tout le monde…

Cependant, si on se bouge le trouffion dans les 3-4 prochains jours, il y a largement de quoi monter une équipe qui tient super la route. Mais pour se faire, il faut retrouver un peu de raison et de lucidité, et proposer un vrai projet qui tient la route sur la durée.

Nous y croyons fort, et c’est pour cela que nous vous proposons le roster suivant, disponible dès demain si on veut.

Le roster « Gachette » 2020/2021 : 

  • Meneur : Dee Bost, Marcos Knight, Rudy Demahis Ballou
  • Arrière : Axel Toupane, Jérome Sanchez
  • Ailier : JJ O’Brien, Damien Inglis
  • Ailier-fort : Darral Willis, Georgie Joseph
  • Pivot : Wilfried Yeguete, Ali Traoré
  • Coach : Zevdan Mitrovic

Tous les postes sont doublés, condition indispensable pour survivre en Eurocup. En plus certains joueurs peuvent joueur plusieurs postes (Knight, Inglis, O’Brien, Sanchez) ce qui permettra à Mitrovic de tenter des small-ball ou des big-ball en fonction de l’évolution des rencontres. Et cette équipe aura quoi qu’il arrive fière allure, et aura beaucoup plus de cohésion que si on empile des Mercericains.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s